Vous êtes sur le point d’investir dans l’immobilier ou vous en avez le projet. Vous vous posez mille questions. Quel financement ? Quel bien acheter et à quel prix ? Quelles sont les différentes étapes d’un achat immobilier ? Nous allons répondre à toutes vos interrogations pour que votre investissement immobilier soit un succès. Suivez le guide.

L’ÉVALUATION DE VOTRE CAPACITÉ DE FINANCEMENT

L’attribution d’un prêt immobilier est conditionnée par plusieurs critères liés à votre situation financière. L’établissement bancaire déterminera notamment la montant que vous pouvez rembourser. Proportionnellement à vos revenus, il calculera le montant que vous pouvez supporter pour le remboursement de la somme prêtée. Cet élément constitue la base essentielle sur laquelle se reposera l’établissement bancaire pour vous octroyer un financement. Le montant qui sera établi correspond alors à votre capacité de financement.

Dans le mode de calcul, il est pris en compte ce qui est tolérable dans votre budget afin que vous assumiez les mensualités tout en préservant vos besoins au quotidien. Ce calcul permet également de connaître votre taux d’endettement. En sachant que ce taux est plafonné à 33 % de l’ensemble de revenus, vous saurez votre capacité mensuelle pour financer un achat immobilier.

LA RECHERCHE DE VOTRE LOGEMENT

Vous avez défini votre budget et votre capacité de financement. Il est temps maintenant de vous lancer dans la recherche d’un appartement ou d’une maison. La première démarche à effectuer est de bien vous renseigner sur le marché immobilier du secteur dans lequel vous désirez investir. Vous pouvez vous adresser aux agents immobiliers et des notaires. Ils vous apporteront de précieuses indications sur les biens à vendre, les prix pratiqués et la tendance du marché. Avec l’ensemble de ces éléments en votre possession, vient la recherche effective de votre logement. Dans cette étape, de nombreuses possibilités s’offrent à vous.

Vous pouvez acheter directement à un particulier, via les sites de petites annonces ou opter pour une agence immobilière. La dernière option est la seule qui permet de bénéficier de conseils d’un professionnel tout en respectant vos critères de choix sur votre futur logement. Ils possèdent quasiment tous une vitrine Internet sur laquelle vous pouvez effectuer un tri préalable sur les biens qui vous intéressent. Concernant l’achat à un particulier, l’avantage sera le coût. En effet, il n’existe pas d’intermédiaires donc pas de surcoût pour le vendeur. Cependant, le mauvais côté réside dans le fait que des vices cachés ou défauts peuvent apparaître. Inconvénients qu’un professionnel à l’habitude de détecter et d’appréhender.

Un achat immobilier est un acte important dans une vie et il faut être sûr de ne pas se tromper. De plus, un agent immobilier est toujours à même de pouvoir négocier en votre nom le prix du bien. Pour les logements neufs, vous allez bien souvent choisir le bien qui vous convient sur plan et l’acheter ainsi en attendant son achèvement futur. Vous aurez le choix entre le cadre d’un projet immobilier en appartement ou la construction d’une maison. Dans les deux cas, et une fois votre choix arrêté, vous allez signer un contrat de réservation.

LA SIGNATURE DU CONTRAT DE RÉSERVATION

Vous avez trouvé et votre choix s’est porté sur l’achat d’un logement sur plan. Cette opération appelée Vente en l’Etat de Futur Achèvement (VEFA) entraîne la signature d’un contrat de réservation. Ce contrat comporte l’ensemble des éléments essentiels concernant votre logement. Il a pour but de confirmer la réservation du logement auprès du lotisseur ou du promoteur.

Vous devrez pour cela effectuer un dépôt de garantie. Le montant de ce dépôt de garantie dépend de la date estimée de la vente. Elle monte à 5 % pour une vente inférieure à 1 an. Si le délai est supérieur à 2 ans, il ne vous sera demandé aucun versement.

Plusieurs mentions obligatoires doivent être présentes sur le contrat. Elles concernent notamment les aspects techniques et financiers. Il sera indiqué entre autres les détails techniques du logement et les prêts immobiliers à souscrire. À compter de la signature vous avez un délai de rétraction de 10 jours dans aucune justification à donner. Passé ce délai, il existe des conditions suspensives au contrat de réservation, notamment si vous n’arrivez pas à obtenir un prêt bancaire.

Le contrat de réservation peut être également suspendu si le lotisseur ou le promoteur ne peut respecter ses engagements. Le second objectif du contrat de réservation est de vous permettre également de démarrer vos démarches bancaires.

LA DEMANDE DE FINANCEMENT

Ça y est, vous avez signé le contrat de réservation. Il est temps de solliciter les établissements bancaires pour votre acquisition immobilière. Vous avez le plus souvent un délai de 45 jours à compter de la signature du contrat de réservation pour obtenir un accord bancaire. Cette période comprend la comparaison des offres de prêts immobiliers, la constitution de votre dossier et l’accord final de l’établissement bancaire.

Selon votre situation, vous pouvez soit financer votre bien dans sa totalité par l’intermédiaire d’un prêt ou avoir un apport personnel. Ce dernier peut être issu de votre épargne ou lié à la vente d’un autre bien. Certains financements, comme le prêt à taux zéro, sont aussi souvent considérés comme de l’apport personnel par les banques. Sachez cependant que le taux minimum d’apport personnel pour l’achat d’un bien immobilier est fixé à 10 %.

Vous devez ensuite comparer les différentes offres de prêts immobiliers, les taux d’intérêt pratiqués et le type de prêt. Les prêts peuvent être de classique ou sous forme de prêt-relais. Dans un emprunt immobilier classique, la banque vous accorde le prêt selon le dossier que vous déposez sur une durée variable de remboursement. Un prêt-relais est octroyé quand vous vendez votre logement actuel pour acquérir votre futur logement. Il s’agit d’un prêt de transition, en attendant que votre logement soit vendu. Ce crédit représente entre 50 et 90 % de la valeur du logement mis en vente. Lorsque le logement sera vendu la somme servira à rembourser l’emprunt que vous aurez souscrit auprès de la banque. La durée est également fixée à 1 an. Elle peut être renouvelée une fois.

Vous avez le choix également entre un prêt taux fixe ou variable. Le prêt à taux fixe est vivement recommandé. En effet, les mensualités fixées ne subissent pas les variations d’un indice de référence. Elles restent donc identiques pendant toute la durée du prêt. Ce qui n’est pas le cas d’un prêt immobilier à taux variable. Quel que soit votre choix voici les principaux documents à fournir pour constituer votre dossier :

  • 2 derniers avis d’imposition.
  • 3 derniers bulletins de salaire.
  • 3 derniers relevés de compte en banque.
  • Justificatif d’identité.
  • Justificatif de domicile.
  • Compromis de vente.

Enfin, dans votre financement d’un logement neuf, vous pouvez bénéficier de plusieurs avantages. Ainsi, dans un investissement locatif et grâce à la loi Pinel, vous avez droit à une réduction d’impôts. Dans le cadre de l’incitation à l’accès à la propriété, le taux de TVA peut être réduit à 5,5 % dans certaines zones. Les frais notariales sont également réduits par rapport à un logement ancien. Pour le montant de financement, il convient d’inclure ces frais de notaire qui s’ajoutent à la valeur du bien acheté.

LA SIGNATURE DE L’ACTE DE VENTE NOTARIÉ

Nous avons vu ensemble les étapes préalables pour choisir votre logement et le financer. Vous êtes maintenant sur le point de signer l’acte de vente chez un notaire. Félicitations, car vous allez bientôt pouvoir emménager dans votre nouvel appartement ou votre nouvelle maison. En effet, cet acte notifie le fait que vous êtes le nouveau propriétaire. Il est établi en général 3 mois après la signature du compromis de vente. Pendant l’acte de vente, le notaire détaille votre état-civil, les caractéristiques du logement, les modalités de votre financement et les prêts obtenus. Après la signature, les clés de votre logement vous seront remises.

LA CONSTRUCTION

Nous allons maintenant vous exposer comment se passe la construction de votre maison ou de votre appartement. S’il s’agit d’une maison, vous allez faire appel soit à un lotisseur, soit à un architecte soit à un maître d’œuvre. Le lotisseur, appelé également aménageur foncier est un professionnel de l’immobilier. Il s’agit de sociétés qui prennent en charge l’aménagement du terrain sur lequel vous allez faire construire votre maison. Ils suivent le déroulement du chantier de A à Z et s’occupent de toutes les formalités administratives. L’architecte ou le maître d’œuvre suivront également le chantier dans sa globalité. Ils choisissent les entreprises avec qui ils ont l’habitude de travailler. Cela en fait une certaine forme de garantie sur la qualité des travaux. Cependant, il faut compter un surcoût lié à leurs honoraires ce qui n’est pas le cas pour un lotisseur.

Dans le cas d’un appartement, c’est la société qui a investi dans la construction de l’immeuble qui s’occupe de la construction et de l’aménagement. Vous n’aurez pas donc d’autres choix que de passer par eux. En tant que professionnels de l’immobilier, ils ont l’habitude de maîtriser les coûts pour ce genre de construction et offre des assurances multiples.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de suivre les chantiers et de si cela vous est possible de vous y rendre de temps en temps. Cela vous permettre de vérifier que votre volonté est respectée, que votre logement correspond bien à l’attendu et que l’avancement correspond bien aux délais annoncés.

LA LIVRAISON DE VOTRE LOGEMENT

Vous avez pu suivre le chantier ou avez fait confiance entièrement à un professionnel. Toujours est-il que votre logement est prêt. Vous allez donc recevoir la livraison de votre appartement ou de votre maison. Il s’agit d’un moment crucial et les moindres détails doivent être inspectés. Avant de vous rendre sur les lieux munissez-vous de la notice technique qui détaille ce qui doit vous être livré et du contrat de réservation.

Nous vous conseillons de prendre votre temps pour effectuer la visite et de procéder pièce par pièce. C’est vous qui devez imposer le rythme. Exigez également de faire la visite en journée pour ne pas passer à côté de défauts qui seraient moins perceptibles sans la lumière du jour. Appartement ou maison,commencez par inspecter l’extérieur. Cela vous donne des indications sur l’aspect général et si des détails n’ont pas été négligés. À l’intérieur, examinez ensuite dans chaque pièce le bon fonctionnement des ouvertures et la qualité des matériaux utilisés. Vient ensuite l’inspection des peintures, des revêtements. La visite dans chaque pièce se terminera par la vérification des prises et appareils électriques ainsi que des sanitaires.

Si vous avez peur d’oublier certains éléments, nous vous conseillons de faire une liste que vous pourrez consulter sur place. Il nous reste à vous souhaiter un bon emménagement dans votre futur logement.